Notre trou noir aura duré plusieurs mois. Principalement dû à la crise sanitaire, il aura vu aussi la météo s'en mêler et entraîner l’annulation du concert que nous devions donner le 19 juin au parc Clémenceau à Dijon. Notre véritable reprise aura donc lieu finalement

         Le jeudi 19 août à 20h30 à GIVRY (71)

 

On ne voit pas ce qui pourrait cette fois faire capoter ce rendez-vous, car l’organisateur A2C  ( Animation en Côte Chalonnaise) a tout prévu : le concert aura lieu :
   * devant l’église du hameau de Cortiambles si la météo est favorable

   * dans la halle ronde de Givry (photo) en cas contraire.

Dans le 1er cas, le concert sera précédé par une marche facultative : pour les marcheurs volontaires, le départ aura lieu à 19h45 à la halle ronde de Givry.

Il convient de réserver préalablement en se rendant sur le site internet d’A2C : www.animation2c.fr

Deux fois reporté, ce concert-promenade a déjà été décrit dans nos gazettes 66 et 69. Rappelons qu’il s’agit de marquer le centenaire de la naissance de Boris VIAN (101 ans maintenant !) en interprétant certaines de ses chansons, mais aussi en évoquant ses rencontres dans cette période qui vit l’arrivée en France du jazz et du swing, où le jeune trompettiste VIAN a fréquenté et animé les caves de Saint-Germain.

 

Plus qu’une reprise, ce fut une renaissance. Comme ça fait du bien ! Après 10 mois de trou noir dû à la crise sanitaire beaucoup et à la météo un peu, nous nous sommes enfin retrouvés pour un concert devant l’église tronquée (plus de nef, seulement narthex et transept !) de Cortiambles (71).

Cadre magnifique, douce météo, public sympa… Collaboration improvisée : la chanteuse Claudette, de Givry, nous a rejoints sur scène pour le fameux « Fais-moi mal Johnny » de Boris VIAN et pour le boeuf final.

Jean-Claude DUFOURD, le président de l’association organisatrice A2C (Animation en Côte Chalonnaise) a assuré lui-même, avec brio, la présentation de chaque morceau, de Boris VIAN et de son activité protéiforme…

 

Sans respect de la chronologie, nous avons fait ainsi quelques détours par Johnny Hess,  Philippe Clay, Louis Armstrong, Claude Nougaro, Henri Salvador, Sacha Distel, Jacques Prévert, Serge Gainsbourg, certes pas tous swing, mais tous en rapport avec Boris, le chanteur, le trompettiste, témoin et acteur de l’adoption